AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

|

Moins on connaît les gens, plus les surprises sont grandes. [Ashley]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
MessageSujet: Moins on connaît les gens, plus les surprises sont grandes. [Ashley] Dim 3 Fév - 17:51

Moins on connaît les gens, plus les surprises sont grandes.
« Elle arrive ma commande ?!! » « Tout de suite. » grinçais-je à l'adresse d'un gars à l'autre bout de la pièce. Le Yelen Lounge était assez rempli compte tenu du nombre d'employés. Ce client avait passé sa commande voilà trois minutes qu'il s'excitait déjà... De mon bar, je ne pouvais pas faire grand chose pour lui. Il avait qu'à prendre son mal en patience, comme tout le monde. Ou alors, il pouvait aussi se casser et aller ailleurs. L'un ou l'autre, je m'en fichais à vrai dire. C'était pas mon problème. Dans un geste hâtif, j’attrapais la bouteille de whisky, en mettant une bonne dose dans un verre. J'apostrophais une des serveuses, donnant un coup de tête en direction de la table de l'autre guignol afin qu'elle comprenne où amener cette fichue commande. Au moins, il arrêterait de crier comme un putois, s'attirant le regard mécontent des autres clients. Je me permettais d'agir ainsi parce que je savais qu'Elias n'était pas dans le coin. Il s'était aussi rangée à la perspective du client roi. Et il faut avouer qu'aujourd'hui, les clients étaient juste traités comme des parasites avec moi. Il fallait que je souffle un peu et que je me détende, mais j'en étais incapable. Chaque journée à bosser au Yelen, je ne pouvais pas m'empêcher de penser à mon ''emploi'' en parallèle. Je me demandais à chaque fois quand j'aurais à nouveau des nouvelles de Carter, ou bien de Casey. Le silence n'était jamais une bonne nouvelle, surtout avec lui. Je ne parvenais pas à m'habituer au fait je travaillais pour une ordure. A la longue, ça allait causer ma perte. Aaron était en rogne contre moi depuis qu'il s'était rendu compte qu'il avait mal choisi son nouveau jouet. Ma chère cousine ne serait pas tout le temps là pour me couvrir, et un de ces jours, je risquais de faillir à ce que l'autre psychopathe me demanderait. Je ne voulais pas y penser, sauf que c'était malgré moi.

Mon regard erra dans le club, sans s'accrocher pour autant. La clientèle ne changeait pas par rapport à d'habitude... Certains éternels habitués, d'autres voyant un terrain de chasse dans le Yelen, encore d'autres que je n'avais jamais vu... Ouais, y avait pas mal de gens. Que j'appréciais plus ou moins. Voire pas du tout. En songeant à ça, je fixais quelques instants la chevelure blonde de la poupée barbie un peu plus loin. Ashley Thompson, pompom girl de son état, n'ayant rien dans le crâne. Superficielle au possible, elle était typiquement le type de personnes que je ne pouvais pas me voir en peinture. Alors oui, je ne connaissais rien d'autre sur sa personne. Sauf que ça m'importait peu. Les apparences peuvent être trompeuses dit-on, pour son cas je n'ai pas le moindre doute. Je ne l'aime pas du tout, et basta.

Je ne voyais pas pourquoi je lui accordais une quelconque importance, surtout vu ce qui était en train de se passer. L'emmerdeur de tout à l'heure et son acolyte se dirigeaient vers la sortie comme si de rien n'était. Sauf que j'étais presque certain de ne pas les avoir vu interpeller quelqu'un pour payer leurs consommations. « Putain mais ils le font exprès... » Je grinçais des dents, quittant mon bar sous le regard incompréhensif de mes collègues. Heureusement qu'il y avait au moins une personne dans ce club pour être attentif à ce genre de choses. Je n'eus aucun mal à rattraper les deux gars, malgré la nuit noire. Ils s'étaient dirigés tout naturellement vers une voiture rutilante, le genre que je ne serais jamais capable de me payer avant des années en bossant au Yelen. Encore des types qui pètent plus haut que leur cul. Dans un pas pressant, je me dirigeais vers eux. « Vous oubliez rien ? » Ils se retournèrent, sûrement pour voir qui est-ce qui osait venir les déranger. Le plus grand, dont je ne discernais pas vraiment le visage à cause de l'obscurité eut un rire narquois. Chose qui me fit monter la moutarde au nez. « Je n'ai pas vraiment envie d'y passer toute la soirée. La note vous attend à l'intérieur du club. » Mon ton froid n'annonçait rien de bon, mais les deux rigolèrent de plus belle. Celui contre qui je m'étais énervé un peu plus tôt secoua la tête, me tournant dos une nouvelle fois, cette fois dans l'idée d'aller s'installer côté conducteur de la voiture. Je ne l'entendais pas vraiment de cette manière, car je l’attrapais par le bras, le coupant dans son élan. Ça ne parut pas lui plaire, vu qu'un coup de poing partit tout seul en ma direction, s'écrasant lourdement contre mon visage. Un rictus malsain naquit sur mes lèvres. Il voulait jouer à ça ? D'accord. Je n'attendais que ça, pouvoir me défouler un peu. Il suffit d'un quart de seconde pour que je riposte, brandissant à mon tour un coup dans la mâchoire du gars. Son acolyte rappliqua aussitôt. Et voilà que nous étions trois à nous taper copieusement dessus. J'en oubliais vite les raisons de cette bagarre. A force de frapper, cogner, brutaliser, je ne pensais apercevoir la fin du conflit que quand y en aurait un qui terminerait la tête ensanglantée sur le trottoir. La violence brute, pour une fois, ça m'allait.


code by rainbow
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: Moins on connaît les gens, plus les surprises sont grandes. [Ashley] Jeu 7 Fév - 21:04

Moins on connaît les gens, plus les surprises sont grandes.
Depuis quelques temps Ashley avait pris l'habitude de se rendre au Yelen Lounge après les cours. La raison principale était qu'elle ne voulait pas rentrer chez elle. Tout était bon pour retarder le moment où elle devrait faire face à sa mère. Et puis après tout, ici, elle commençait à avoir ses habitudes. Le bar était sympa et convivial, l'ambiance lui plaisait. Elle faisait assez déplacée dans ce décor simple, avec ses vêtements sophistiqués et élégants. Parfois elle sentait s'appesantir sur elle des regards critiques, mais elle s'en moquait. Ca lui faisait du bien de ne pas se retrouver entourée de costards cravates.

Une fois elle était venue avec toute l'équipe de pompom-girls mais elle ne le referait probablement plus. Les filles étaient adorables mais trop peu discrètes et dérangeaient les habituées. Ce n'était pas un bar pour elles, d'ailleurs mieux valait un endroit "trop fashion" pour qu'elles s'y plaisent.

Mais le Yelen Lounge était à mi-chemin entre le campus et la maison d'Ash, il avait donc tout pour lui plaire. A une exception près. Seth Garret. Le propriétaire du bar louchait régulièrement sur Ashley comme si elle était la dernière des idiotes. Bien sur elle avait l'habitude d'être considérée de la sorte. C'était surprenant de voir à quel point les gens qui peuvent paraitre les plus tolérants, les plus simples n'étaient pas les derniers à la prendre pour une conne sous prétexte qu'elle était jeune, blonde et friquée. N'avaient-ils jamais entendu l'expression populaire "l'habit ne fait pas le moine" ?! Quoi qu'il en soit, ça faisait longtemps qu'elle avait appris à vivre avec ces jugements.

Ce soir d'ailleurs, il avait l'air à cran, Seth. Ashley avait plus ou moins remarqué qu'un client lui prenait la tête et le type en question avait pas l'air franchement commode. Assez massif, l'air agacé et de jolis tatouages, discrets bien sur, l'homme ne mettait pas en confiance. Mais la jeune femme était surtout concentrée sur Simon qui arrivait avec son café gourmand. Ce soir, il lui avait mis un cookie.

Simon était comme elle au campus, ils s'y croisaient de temps en temps là-bas. Ils s'entendaient vraiment très bien même s'ils se connaissaient relativement peu. Une grande complicité avait pris place entre eux. "Et voilà ma belle !" lui lança-t-il en déposant l'assiette devant elle, qui le remercia alors. De son côté elle lui tendit un livret sur le campus dont il avait besoin, échange de bons procédés.

Elle se replongea par la suite dans ses livres, elle ne faisait plus que ça en ce moment, les partiels approchaient... Avec tout ce qui s'était passé cette année dans sa vie, elle avait perdu pied et il était difficile de reprendre le dessus.

"Tu serais pas mieux chez toi pour réviser ?"
lui demanda le serveur alors qu'il repassait presque trois quarts d'heure plus tard. La sortant de ses réflexions, Ashley sourit et se mit à ranger ses affaires. C'était un peu devenu une routine entre eux, il lui posait la même question chaque soir et alors elle partait. Elle soupçonnait que ça ait un rapport avec sa consommation de café, tant qu'elle révisait ici elle passait commande sur commande et lui semblait penser que ce n'était pas la meilleure des idées. Quoi qu'il en soit, il lui voulait du bien. Mais ce soir, sans qu'elle s'en aperçoive les choses s'étaient envenimées et il voulait surement lui épargner ça.

Elle finit par sortir de l'établissement et aperçut d'emblée Seth sur le parking. Elle fut surprise et choquée lorsqu'elle comprit qu'il se battait avec deux de ses clients, dont l'un se trouvait être celui qui lui avait déjà cherché des noises auparavant.

En s'approchant elle nota que de nombreux coups avaient déjà du être échangés au vu du visage de chacun et elle ressentit un pincement au cœur en voyant le liquide écarlate sur le visage du barman. Sans réfléchir elle sortit son téléphone portable et un flash zébra la nuit. La plaque d'immatriculation s'enregistra aussitôt dans son appareil. Cela attira l'attention de l'un deux hommes et il fit un pas vers elle. Ash' recula d'un pas également.

« Barrez-vous avant que j'appelle les flics ! Ils passent régulièrement ici, ce serait dommage qu'ils se mettent à chercher un coupé noir immatriculé 3EXB167. »


Elle avait parlé fort, à une cadence lente en détachant presque chaque syllabe. Elle avait raison, tout le monde le savait, la police était régulièrement dans le coin...

code by rainbow


Spoiler:
 


Dernière édition par Ashley M. Thomson le Ven 8 Mar - 17:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: Moins on connaît les gens, plus les surprises sont grandes. [Ashley] Mar 19 Fév - 11:10

Moins on connaît les gens, plus les surprises sont grandes.
Dans une autre situation, je me serais sans doute fait pitié à en arriver aux poings pour une simple commande impayée. Je n'étais pas du genre à fracasser les gens à la moindre contrariété pourtant. Mais aujourd'hui, il fallait croire que j'en avais besoin. J'avais besoin de me défouler, de laisser évacuer toute la rage qui s'accumulait en moi depuis quelques temps. Dommage que ces deux gars aient été au mauvais endroit, au mauvais moment. Quoiqu'ils l'avaient un peu cherché. Cela n'aurait-il pas été plus simple s'ils étaient tout simplement rentrés le temps de payer ? Rien ne se serait déroulé ainsi. Nous serions repartis chacun de notre côté, sans problèmes. Eh ben non... Ils avaient voulu faire les caïds, se montrer les plus forts ? Ils espéraient sincèrement que je me laisserais faire ? Plus les secondes passaient, plus les coups pleuvaient. Je les sentais s'écraser sur moi, me faisant parfois grimacer de douleur, mais cette douleur me permettait de leur rendre la monnaie de leur pièce rageusement. Quand est-ce que cela s'arrêterait ? Quand l'un de nous trois serait à terre, incapable de bouger, en sang ? Fallait-il vraiment que ça en arrive à là pour une histoire d'argent ? Ça faisait pitié. Et pourtant, les seules pensées qui me montaient à l'esprit se résumaient en frapper, cogner, claquer.

Un flash marqua une trêve dans cette baston. Avec les trois gars, nous nous retournâmes pour voir qui nous interrompait. Je grimaçais d'autant plus en voyant Barbie, debout avec son téléphone portable. Quelle connerie. « Barrez-vous avant que j'appelle les flics ! Ils passent régulièrement ici, ce serait dommage qu'ils se mettent à chercher un coupé noir immatriculé 3EXB167. » Je me pinçais l’arête du nez en l'entendant. A quoi elle jouait ? Je remarquais au passage que j'avais le nez et la lèvres supérieure en sang. C'était malin ça... Je ne devais pas avoir fière allure. Qu'est-ce qu'Elias allait dire ? Je me voyais mal revenir bosser dans cet état. Et je supposais qu'Adam ne me laisserait pas me défiler non plus. Raah, merde. Mon regard se détacha de la blondinette pour se reporter sur les guignols qui semblaient se concerter du regard. Il y eut un long moment de silence, avant que l'un des deux types s'avance, visiblement peu impressionné. « C'est mignon, ta chérie qui vient de défendre ! » Je pinçais les lèvres, le regard orageux. Il avait vraiment fallu que Ashley intervienne ? Quelle connerie... Comment lui faire comprendre qu'il valait mieux pour elle de rester dans son petit monde de bisounours parfait ? Généralement, j'aurais rigolé si on se moquait de la blondinette. Mais là, ça me mettait plus en colère qu'autre chose. Et avec moi, ça ne signifiait rien de bon. Je me raclais la gorge pour attirer son attention. « Tu préfères que je te fasse bouffer le bitume avant que les flics arrivent ? » Mon ton froid et malsain ne cachait pas que s'il continuait à me prendre la tête, je pouvais être capable de le faire. Son pote semblait avoir un peu plus de jugeote, car il l’attrapa par le bras, l'air de dire que ça suffisait pour ce soir. Pas si mauvaise idée que ça. Finalement, le plus effronté des deux sembla renoncer, sortant quelques billets de sa poche qu'il jeta vers moi. Il me fallu un effort de tous les dieux pour ne pas lui sauter au coup et réellement l’étriper. La voiture s'éloigna en vrombissant. Dès qu'elle fut loin, je me penchais finalement pour ramasser ces foutus dollars, grimaçant. J'avais du me prendre quelques coups dans les côtes et dans le ventre qui se faisaient bien sentir dans une pareille position.

Ashley était toujours là. Et mine de rien, même si je refusais de l'avouer, c'était grâce à elle si je m'en sortais aussi bien. Qu'est-ce qu'elle attendait ? Des remerciements ? Ça risquait d'être dur. Je la fixais de longues secondes, cherchant quoi dire. Dans toutes les remarques qui me passaient à l'esprit, il n'y en avait pas une qui ne me faisait pas passer pour un goujat. Au point où ça en était... « C'est pas des histoires dans lesquelles tu fais bien de te fourrer. T'es au courant que souvent des types pareils, ça s'en fout de fracasser une fille ? » Ah, là, c'était pas un goujat mais un macho misogyne. Y avait du progrès. Je m'épongeais mon nez ensanglanté avec la manche de mon pull. Heureusement que ce matin, j'avais eu l'idée de mettre un pull foncé et pas blanc... L'adrénaline retombée, je commençais à réaliser qu'ils ne m'avaient pas ratés. J'étais prêt à parier que le lendemain, je serais tout bonnement incapable de bouger le moindre membre sans ressentir une douleur insupportable. Je soupirais une nouvelle fois en la regardant. « J'dois pas avoir fière allure. Mon patron va pas apprécier. » Je jetais un coup d'oeil vers le Yelen. Super, j'allais devoir rentrer comme si de rien n'était dans un état pareil. La prochaine fois, je m'arrêterais à une discussion civilisée.


code by rainbow
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: Moins on connaît les gens, plus les surprises sont grandes. [Ashley] Ven 8 Mar - 17:35

Moins on connaît les gens, plus les surprises sont grandes.
La vérité c'était qu'elle ne connaissait pas le moins du monde le jeune homme. Peut-être qu'en fait, il faisait ça souvent. Pourtant depuis le temps qu'elle venait là, elle n'avait pas eu l'impression qu'il s'énervait tellement facilement, en-dehors des fois où il l'apercevait elle, bien sur. Mais là encore c'était plus de l'agacement que de la réelle colère, et il n'y avait aucune raison pour que ça en soit autrement. C'est pour ces raisons qu'elle avait été surprise de le voir dans cette position. Après tout, lui aussi devait avoir ses propres soucis pour sortir ainsi de ses gonds, surtout avec des clients... Mais ça pouvait être dangereux, franchement ils n'étaient pas le genre de personnes auxquelles Ashley aurait voulu se frotter. Bon d'accord, l'exemple était peut-être mal choisi, car en voyant la jeune femme on se disait facilement qu'il ne devait pas y avoir beaucoup d'hommes auxquels elle puisse tenir tête, mais en contrepartie Seth avait pas non plus la carrure du mec taillé dans la roche.

Au vu de cette violence, elle aurait du paniquer, elle ne l'avait pas fait et elle ne savait pas franchement pourquoi au final. Surement parce que les derniers évènements de sa vie n'avaient pas été tout beau tout rose non plus. Maintenant il n'y avait plus qu'à attendre. A patienter... Le silence rehaussait le poids de ses mots et elle avait largement besoin de ce phénomène inexplicable pour que la situation change en sa faveur. Il y avait deux solutions, soit ils réfléchissaient posément l'espace d'une seconde et s'accordaient pour partir, soit la blondinette se retrouver coincée au milieu de ce merdier. Comme elle leur laissait le temps choisir leur alternative, elle se tourna vers le bar pour évaluer la distance. Elle n'était pas à leur niveau encore. Elle courrait assez vite et il y avait des dizaines de personnes qui feraient des témoins formidables là-dedans.

Même si elle n'avait pas réellement le temps de réfléchir, une pensée lui traversa néanmoins l'esprit. Il fallait être bien con pour se mettre à se battre à quelques pas d'un bar ! Trop de témoins, trop de poulets patrouillant dans les alentours. Elle soupira longuement, signifiant par la même occasion son impatience.

Comme elle aurait pu s'y attendre, malgré l'état pitoyable de Seth il était quand même capable de se montrer dépité par son intervention. Cela l'irrita assez fortement, mais elle décida d'opter pour ne pas que cela ne paraisse sur son visage. Finalement après des railleries plus puériles les unes que les autres, ils finirent par décamper et un petit sourire satisfait et également soulagée mine de rien, se dessina sur le visage de la blondinette.

A présent elle s'avançait vers Seth et ne prêta pas réellement attention à ses paroles. « Oui papa, je l'referai plus ! » lui répondit-elle d'un ton assez bas, pas réellement destiné à le mettre en rogne au contraire. Il avait eu sa dose de colère pour la soirée, avait-elle décidé. Maintenant qu'elle se trouvait près de lui elle regardait son visage. En fait elle l'examinait plutôt. De tout prêt elle devait avoir l'air d'une folle avec ses yeux grands ouverts. Et sa main, dans le même temps finit par trouver ses clés, plus loin les phares s'allumèrent et Ashley désigna le bolide de son manton.

« Monte là-dedans, je t'emmène à l'hôpital. » C'était sans appel bien entendu. Elle ne bougea pas, pas certaine qu'il puisse marcher sans aide.

Pour alléger l'atmosphère elle finit par le charrier un peu, c'était surement plus simple pour eux de se haïr un peu. « Bah tu es pas pire que d'habitude, rassure-toi. »

Elle se tourna à nouveau vers le Lounge et soupira. C'était un problème effectivement. Peut-être pourrait-elle demander à Simon de fermer ce soir, oui il y avait une solution toute trouvée.

« Je vais voir ce que je peux faire pour qu'il ait pas vent de cette histoire, pour ce soir. Et puis après si tu peux pas venir par la suite, t'auras qu'à dire que quelqu'un t'a racketté. » Après tout on était à San Francisco pas dans un temple bouddhiste. Des agressions y en avaient !

Elle allait l'acheter... Acheter Simon. C'était un peu honteux, ça ne lui convenait pas franchement, mais comme ça Simon aurait un pourboire, il ne restait pas tellement de temps avant la fermeture de l'endroit et personne n'avait vu Seth se battre. C'était surement le mieux pour tout le monde.

Elle chercha dans son sac à mains des mouchoirs et les lui tendit. Maintenant elle était silencieuse, il n'y avait pas grand chose à ajouter pour l'instant, il y avait de grandes chances pour qu'il l'envoie bouler mais elle le mettrait elle-même dans la voiture s'il le fallait, ce petit avorton !

Et puis finalement au bout d'un moment elle lança un « Ça va ? » auquel il se ferait sans doute un plaisir de répondre par du sarcasme mais qui avait quand même un sens bien défini au vu de ce qui venait de se passer.

code by rainbow


Dernière édition par Ashley M. Thomson le Lun 13 Mai - 19:44, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: Moins on connaît les gens, plus les surprises sont grandes. [Ashley] Dim 24 Mar - 11:23

Moins on connaît les gens, plus les surprises sont grandes.
Comme tout homme qui se respecte, il était inconcevable pour moi de me retrouver dans une telle position de faiblesse, surtout face à une jeune femme. Surtout quand mine de rien, c'était elle qui avait fait fuir des deux types. Sans elle, sûrement que la bagarre aurait continué. Et à deux contre un, je n'aurais pas donné cher de ma peau. Ils ne m'auraient tout de même pas achevé, mais je suppose que ma silhouette serait restée allongée sur le bitume en piteux état. Je détestais perdre la face de la sorte, c'était un fait. Le seul témoin du coin, c'était Ashley. Rien que pour ça, il valait mieux qu'elle n'espère pas des remerciements et des compliments sur son courage et son sang-froid. J'allais juste me montrer bien plus exécrable que je ne l'étais d’habitude à son égard. En fait, sa présence ici confirmait surtout ce que je pensais d'elle : elle n'avait rien dans le crane. On n'avait pas idée de s'interposer quand on avait l'allure d'une poupée Barbie tout à fait inoffensive. Il aurait plus manqué que ces gars soient dans leurs mauvais jours que Blondie aussi se serait bien souvenu de cette soirée. Je garantissais pas que j'aurais été capable de jouer le chevalier servant, surtout pour elle. Enfin bon, c'était terminé, j'allais essayer de limiter les dégâts visibles au moins sur mon visage, j'allais rentrer et finir mon service. Même si mon corps entier me faisait souffrir au moment précis. Je m’apprêtais à faire demi-tour, assez dignement pour faire oublier l'épisode de la bagarre où je m'étais lamentablement fait massacrer.

« Monte là-dedans, je t'emmène à l'hôpital. » Je m’arrêtais net, pivotant vers elle avec un sourire excédé. Elle plaisantait ? Dans quel monde est-ce qu'elle vivait ? Un monde de bisounours, empli d'amour et de guimauve ? L’hôpital, et puis quoi encore. Ils avaient d'autres chats à fouetter que des types comme moi qui dans le pire des cas avaient des cotes fêlées. Quoique heureusement pour moi, à mon avis je me limiterais juste à de beaux hématomes. « Écoute Blondie, t'es mignonne, mais laisse tomber. Ce n'est pas parce que toi tu es du genre à accourir aux urgences pour un ongle cassé que je devrais faire pareil. » J'étais acerbe et injuste, oui. Mais aujourd'hui, c'était précisément le jour où mieux valait me foutre la paix et ne pas m’embêter en racontant des conneries pareilles. Grosso modo, j'allais bien. Physiquement je paraissais peut-être amoché cependant, et je ne pus m’empêcher de râler. Elias allait pas être bien content. Il allait sans doute me faire la morale et me sonder jusqu'à savoir pourquoi j'étais dans cet état. « Bah tu es pas pire que d'habitude, rassure-toi. » Elle voulait m'énerver il faut croire. En tout cas, elle était sur la bonne voie. Je la fusillais du regard. Ce qui devait paraître assez persuasif vu la rage que je contenais en moi. « T'as raté une bonne occasion de te taire. »

Pour moi, l'histoire était bouclée maintenant. Elle allait foutre le camp de ma vue, et ça en serait mieux pour tout le monde. Cette fois, ce fut une quinte de toux assez violente qui m’interrompit sur le peu de distance qu'il y avait entre où nous étions, et le Yelen. Rien que tousser me fit grimacer de douleur de la tête jusqu'aux pieds. C'était sans doutes une douleur qui aurait partiellement disparue dès le lendemain, mais c'était loin d’être agréable. Du sang goutta de mon nez et de ma bouche. A fortiori, j'avais encore toutes mes dents. Mais ma lèvre inférieure semblait avoir pris un coup assez mémorable. « Je vais voir ce que je peux faire pour qu'il ait pas vent de cette histoire, pour ce soir. Et puis après si tu peux pas venir par la suite, t'auras qu'à dire que quelqu'un t'a racketté. » Penché en avant, les mains sur les cuisses, je la fixais à nouveau. Elle ne lâcherait pas l'affaire il faut croire. Est-ce qu'elle avait seulement conscience de la façon dont elle m'agaçait ? Je me frottais le visage, tentant de ne pas me mettre du sang de partout. Son goût acre persistait dans ma bouche, me laissant un goût amer des dernières minutes. Dans tous les sens du terme. Je me redressais finalement, arborant un air neutre alors que la douleur ne voulait pas me lâcher, lacérant chacun de mes membres. « Tu te fous de moi j'espère.. Racketté... Et puis quoi encore ? Donc non, tu ne vas rien faire du tout, si ce n'est gentiment rentrer chez toi, et arrêter de te la jouer en mode grande sauveuse de l’humanité. Tu seras gentille. » Elle eut l'excellente idée de se taire. Pourtant, l'information ne semblait pas monter à son cerveau quant à l'idée de dégager. C'était trop lui demander peut-être ? Elle me tendit des mouchoirs . Je les fixais quelques instants avant de les prendre, toujours dans un silence sourd. Je m'épongeais le nez, les lèvres. J'allais faire la gueule en croisant un miroir, c'était sur.

« Ça va ? »  Elle m'emmerdait. « Je pète la forme, ça se voit pas ? » Sarcasme assez prévisible, il fallait l'avouer. « Il faut que tu arrêtes de te croire indispensable hein. C'est pas la première fois que ça m'arrive, j'ai pas besoin d'aide. Surtout pas de la tienne je dois dire. » Demander de l'aide n'était pas dans l'optique de mon ego démesuré au moment présent.


code by rainbow


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: Moins on connaît les gens, plus les surprises sont grandes. [Ashley] Lun 13 Mai - 20:19

Moins on connaît les gens, plus les surprises sont grandes.
Finalement, son avis changeait du tout au tout lorsqu'elle pensait à la façon dont Seth réagissait avec elle, elle comprenait rapidement comment il s'était retrouvé engrainé dans ce genre de situation. Seth était sanguin. Heureusement qu'il n'avait pas franchement une silhouette imposante et qu'à cela s'ajoutait sa capacité très pointue à la mettre hors d'elle, sans quoi elle aurait pu le trouver effrayant. Mais il réveillait en elle une envie de lui hurler dessus en permanence, ce qui se révélait assez contraire à son réel caractère. C'est peut-être pour ça qu'elle ne tournait pas tout simplement le dos à sa personne ou à ce bar. C'était assez rare de la mettre en colère et ce devait la surprendre encore et encore.

Dernièrement elle avait plus souvent ressentit de la peur et de la peine que tout autre sentiment, ça expliquait surement pourquoi la colère l'intéressait. Ce paraissait une réaction légèrement borderline, mais au fond, cette émotion était presque la plus agréable qu'elle ait ressenti depuis un moment !

Ce qu'il y avait de certain c'est que si franchement son caractère détestable la fascinait, elle allait être fascinée ! Elle avait bien compris que cette situation de faiblesse n'allait pas lui plaire. Bon forcément ça impliquerait une montagne de disputes et elle ne savait pas jusqu'où il pouvait la pousser mais ça valait le coup d'essayer. Il n'y avait aucune raison pour qu'elle se sente obligée de l'aider et pourtant, elle ne bougeait pas.

Lui en revanche venait enfin de lui faire face avec son sourire agaçant qui vous donnait généralement envie de le secouer comme un cerisier, mais pas ce soir. Pas maintenant qu'il s'était pris des coups et que lorsqu'il souriait cela soulignait les marques qu'il avait sur le visage.

« Y a jamais un moment où tu la fermes. »

Cette phrase avait été lancée de façon posée, c'était moins une insulte qu'une affirmation. Après une profonde respiration, et tout en s'éloignant toujours la jeune femme lança sur un ton fatigué :

« Monte dans cette voiture. »

Comme elle n'avait toujours pas résolu de savoir si elle devait le laisser là tout seul et s'il pouvait effectivement aller jusqu'à la voiture. Elle décida que le plus agréable pour elle serait de le laisser tout seul comme un idiot sur le parking. Car les réflexions désagréables qu'il venait de lui sortir pourraient lui passer bien au dessus de la tête si elle faisait une petite pause loin de lui. Dans le cas contraire, elle entrerait dans son jeu, l'attaquerait à coups de mots sans gêne, mais sa petite voix dans sa tête la poussait à se retenir, il en avait déjà pris assez pour ce soir, non ? Même si elle savait qu'elle n'arriverait pas à se raisonner longtemps, ça valait le coup d'essayer !

« C'est vrai tu t'en sors tellement bien ! » Mais cette fois elle ne réussit pas à rester sérieuse et un petit hoquet moqueur lui échappa avant qu'elle ne prenne réellement la direction du bar. Clés en main, elle déverrouilla sa voiture avant de passer la porte d'entrée.

Elle mit quelques secondes avant de retrouver Simon. Il était débordé. Elle finit cependant par s'avancer vers lui. Elle lui fit qu'elle devait lui parler, il comprit que c'était urgent. Ce devait le surprendre mais il prit quand même la peine de s'arrêtait dans son service pour s'approcher d'elle. « Écoute, y a eu un soucis avec Seth, j'ai besoin que tu fermes le bar à sa place. Tu peux me faire ça ? » En fait, elle s'était assez mal expliquée, il avait l'air plus inquiet qu'autre chose et acquiesçait frénétiquement de la tête. « Fais pas cette tête. Il a que des bleus, ça peut pas lui faire de mal d'être remis en place de temps en temps. » Bon ce n'était pas non plus sa façon de réagir quand elle voyait la tête de Seth mais autant ne pas aborder ce sujet. Quelques secondes plus tard, après un petit détour par les cuisines, elle déposa quelques billets sur la table et partit.

Elle était maintenant de retour sur le parking s'avançant vers la voiture. Où était-il ce gnome ? Réellement rentré dans la voiture ? Elle se trimballait avec un sac de glace à la main et s'était assez désagréable car bientôt elle ne sentirait plus ses doigts. Elle finit par le repérer et poursuivit son chemin.

« Il prend ton service. » Il était peu probable qu'elle ait besoin de préciser de qui elle parlait. Seth les avait vu discuté pas mal de fois, il devait se demander comment son collègue pouvait s'entendre avec "Blondie" comme il l'appelait et ça exaspérait davantage encore Ashley.

Et c'était comme un épisode de série américaine eux trois, tout le monde parlait sur tout le monde et Simon passait son temps à lui dire que l'électricité entre elle et Seth était du à une attirance inavouable. Enfin bon je m'égare...
code by rainbow


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: Moins on connaît les gens, plus les surprises sont grandes. [Ashley] Sam 29 Juin - 21:30

Moins on connaît les gens, plus les surprises sont grandes.
Plus j'essayais, moins je parvenais à comprendre ce qu'il se passait dans la tête de Blondie. A quoi elle s'attendait en se la jouant super-héroine comme dans les dessins animés ? Que j'allais lui sauter au cou et la remercier chaleureusement en me demandant ce que j'aurais fait sans elle ? Je venais de me faire clairement humilier par ces deux lascars, chose dont je n'avais vraiment pas besoin en ce moment. Il avait fallu que madame vienne gentiment s'en mêler, histoire de constater qu'à deux, ils m'auraient facilement mis à terre. Fallait pas s'attendre à de la gratitude, c'était impossible. Disons que, comme beaucoup de personnes, lorsque le vase déborde, ce qui en sort est parfois meurtrier. Eh bien pour mon humeur désastreuse, Ashley se sera trouvé au mauvais endroit au mauvais moment. Tant pis pour elle. Y avait peu de chances que je devienne agréable en un claquement de doigts, surtout pas pour elle. La réalité, c'est que j'étais fatigué, épuisé. J'en pouvais plus de tout voir partir n'importe comment, d’être un pion dans un putain de jeu, lancé dans une partie perdante. J'en avais marre qu'on me dicte quoi faire. J'étais sur le point de réellement craquer. Au moment présent, seule la douleur physique que je ressentais dans à peu près chaque membre me permettait de dire que je n'étais pas dans un cauchemar pourri.

« Tant qu'à faire dans le social, va aider des SDF. C'est hors de question que je te suive, encore moins que je monte dans ta voiture avec toi. Mais je te retiens pas, en fait, je te demande de dégager. L'air sera plus respirable. » Nouvelle joute. Est-ce que tout ceci était mérité ? Réellement, non. Mais là, j'avais un peu de mal avec ce qui avait lieu d’être ou non. Elle allait me foutre la paix à la fin ? Sérieusement, j'avais l'impression d’être un enfant que sa mère gronderait. Impression des plus désagréables. Je ne voulais pas qu'on m'aide. Finalement, le fait de m’être fait passer à tabac était loin de figurer en tête de liste dans mes principaux soucis. Tout ça pour dire qu'il était inutile que j'y accorde une quelconque importance. « C'est vrai tu t'en sors tellement bien ! » Je lui lançais un regard meurtrier qu'elle ignora superbement en entrant dans le club. Si ça continuait, je ne répondrai plus de mes actes vis à vis d'elle. A ce que je me souvienne, depuis la première fois que je l'avais croisée au Yelen, il n'y a eu que du mépris à son égard. Je connaissais que trop bien ce prototype de fille, et il n'y avait pas eu besoin de la moindre parole pour que je la classe comme une pétasse sans cervelle insupportable. D'ailleurs c'était bien mieux quand elle se taisait. Le silence était mille fois plus reposant que sa voix haut perchée qui ferait grimacer n'importe qui. Les mains dans les poches, je restais debout comme un con. J'avais fait dix mètres avant de m’arrêter pour hésiter à ranger mon ego le temps d'une soirée. J'avais sûrement tout à y gagner, à partir avec elle. Ma fierté refusait de se ranger de cet avis. Bordel de logique.

« Il prend ton service. » Je tournais la tête vers Ashley. La voilà qui revenait... Vraiment, elle avait pas eu le temps de me manquer. Elle semblait pas réaliser qu'en laissant Simon s'occuper de la fermeture, ça m'assurait juste d'avoir Elias sur le dos le lendemain. J'allais encore avoir droit au regard suspicieux, et aux demandes d'explications. Avouer que j'avais juste fini par me battre avec des clients, c'était pas ce qu'il allait aimer entendre. Je ne craignais pas d’être viré non, juste d'avoir droit à la fameuse morale. « C'est même plus être gentil à force, c'est être un vrai pigeon » grognais-je. Avec toute la mauvaise volonté du monde, je pris le sac de glaçons qu'elle avait dans les mains, allant même jusqu'à m'asseoir du coté passager dans la bagnole. Je plaquais les glaçons contre mon visage, grimaçant sous l'effet de froid. Enfin bon, si ça diminuait les dégâts.. Je jetais un bref coup d’œil vers Ashley. « J'me laisse faire et je dis plus rien, mais pas de commentaires de ta part, ce sera gentil. Je sais pas si t'as remarqué, mais ces temps-ci c'est pas le moment pour me prendre la tête »



code by rainbow


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: Moins on connaît les gens, plus les surprises sont grandes. [Ashley] Sam 6 Juil - 17:54

Moins on connaît les gens, plus les surprises sont grandes.
Ce n’est pas en secourant le jeune homme qu’elle s’attendait à trouver un peu de gratitude ou même de sympathie en retour. Et bien qu’il l’envoya bouler à maintes reprises, elle ne fut pas très surprise. Seulement, il ne le savait peut-être pas mais Ashley pouvait être aussi bornée que lui et elle ne se voyait pas le laisser là comme un con alors qu’il était contusionné et relativement couvert de sang. Mais pour le ramener, encore faudrait-il qu’elle réussisse à le supporter cette épreuve n’était malheureusement pas derrière elle. Décidément il faisait vraiment tout pour qu’elle ne l’aime pas et franchement même si elle avait été choquée de ce qu’elle avait vu, elle ne pouvait pas dire qu’il n’était pas le genre de personnes à qui on a réellement envie de mettre son poing dans la figure. Bon, étant donné les circonstances, ça la démangeait moins que d’habitude, même s’il était presque plus désagréable qu’à l’ordinaire. La jeune femme avait acquis plus de sang-froid en quelques mois que durant toute son existence et il fallait bien admettre qu’au moment présent il lui était bien utile ! D’ailleurs la réponse qu’elle avait donné à son histoire de SDF le prouvait bien, elle avait eu bien envie de lui répondre qu’il avait raison après tout aucun homme de la rue ne pouvait être aussi entêté et agaçant. Le tout pour rester polie bien entendu. Mais elle n’en fit rien et plus tard, elle devrait s’en féliciter.

Elle observa sa réaction à son retour de l’établissement et fut étonnement satisfaite de le voir se bouger finalement vers la voiture. Ce fut cette fois la seule raison pour laquelle elle ne releva pas le pique acerbe qu’il venait de lancer au sujet de son collègue. Encore fut-elle tenter de lui enfoncer la tête dans l’habitacle, mais ce n’était pas des manières pour une jeune de bonne famille comme elle Razz ! Cependant elle ne put retenir une petite remontrance.

« Parle pas de lui comme ça. »

C’était dit de façon très calme, mais également vraiment très froide. Ca ne devait normalement pas mener à une dispute ni même à une conversation à son sujet, mais il fallait s’attendre à tout avec la tête brûlée qu’elle avait à côté de lui. Quoi qu’il en soit, maintenant qu’elle avait pris place, elle n’avait plus qu’à démarrer et elle ne tarda donc pas.

Bien que le bruit du moteur vienne d’envahir l’espace, Ashley se tourna vers Seth et écouta ce qu’il lui dit. Pour une fois c’était pas si mal dit que ça… La demoiselle hocha la tête et enclencha la marche arrière. Elle sortit du parking avant de demander pour information tout en allumant le GPS.

Elle entra l’adresse de l’hôpital qu’elle connaissait et qui n’était peut-être pas celui du coin. Mais il lui indiqua qu’ils y seraient d’ici une vingtaine de minutes et ça semblait assez convenable à la demoiselle. Bien qu’au bout d’un certain temps elle commença à trouver le silence assez pesant. Une voix intérieure tenta bien de lui rappeler que ce silence entre eux représentait presque le meilleur moment qu’elle ait jamais passé à ses côtés, mais elle était assez mal à l’aise. Cependant elle était encore assez futée pour ne pas redemander si ça allait.

« Je suis en fac de bio. Je sais que tu t’en fous mais ça m’aide à me concentrer sur la route la nuit de parler… »

Ca pouvait pas tellement aggraver la situation de toute façon. Au pire il ne répondait pas et point final. Bien sur, elle se voyait mal lui raconter sa vie de fond en comble et ça le ferait plus chier qu’autre chose. Mais à la vérité, ça la tenait éveillée au volant. Et puis naïvement, elle se disait que ça finirait peut-être par les aider s’ils arrivaient à tenir une conversation banale. Une fois n’est pas coutume. Elle gardait les yeux rivés sur la route et n’ajouta rien de plus.


code by rainbow


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: Moins on connaît les gens, plus les surprises sont grandes. [Ashley] Mer 24 Juil - 19:26

Moins on connaît les gens, plus les surprises sont grandes.
Je tentais de trouver des raisons qui justifiaient que je sois monté dans la voiture de Blondie. A ce que je sache, ça ne m'aiderait pas vraiment, et j'étais capable de me débrouiller seul. Enfin, laborieusement... Les gars m'avaient pas raté. Mais tout n'était que superficiel. Ça ne valait sûrement pas la peine de passer par la cause hôpital ou quoique ce soit. D'accord, dans le pire des cas, j'avais quelques cotes fêlées, ce qui me vaudrait un arrêt du travail de quelques jours. Tout le monde savait que les hôpitaux, c'était pas mon truc. Pourtant, j'étais en train de m'y laisser conduire. J'étais monté dans la voiture d'Ashley, la mine sombre, presque boudeuse, comme un gamin à qui on aurait refusé un jouet. Je ne savais pas si j'étais plus ridicule que la situation. Le pire étant sans doute que mon ego avait pris assez cher ce soir pour que soudainement, je cède à un éclair de lucidité qui m'ordonnerait de sortir de cette voiture et repartir comme si de rien n'était. J'étais coincé avec cette fille qui me donnait clairement envie de dégobiller tripes et boyaux tant sa niaiserie atteignait des sommets. Je n'avais jamais été un grand fana des modèles types Barbie, qui se la jouaient de trop afin de passer pour la perfection incarnée. Plus gros mystère encore, les gars qui appréciaient ce genre de nanas. Ils ne devaient pas en avoir plus dans la cervelle qu'elles, ou alors, ils cherchaient à tirer leur coup facilement, certains de ne pas être déçu... Je jetais un bref coup d’œil vers Ashley. Mouais. Elle, je la voyais bien vierge en fait. Et quoiqu'on en pense, je n'avais pas envie de lui parler ou de passer du temps en sa compagnie. Je voulais garder le peu de dignité qu'il me restait.

Je mimais un ''gnagnagna'' exaspéré en l'entendant me morigéner à propos de Simon. Parce que maintenant je n'avais plus le droit de m'exprimer ? Si elle pensait que cet air maternel suffirait à me faire taire, elle pouvait se foutre le doigt dans l’œil Je n'obéissais qu'à moi-même, et encore, ce n'était pas toujours gagné. « Plus subtilement, j'admirais ta capacité à retourner le cerveau des gars pour les avoir à tes pieds, tu devrais te sentir flattée » grognais-je. Je n'avais rien contre Simon, c'était un gars sympa, serviable. Mais à sa place, j'aurais refusé de bosser encore plus juste pour les beaux yeux d'une blondasse qui n'en avait sûrement pas grand chose à faire de moi. Enfin bon, c'était son problème pas le mien. Mon seul problème serait d'expliquer à Elias pourquoi je m'étais défilé, sachant que confier son club était une chose qu'il n'appréciait pas trop. Il faudrait aussi que je dise à mon collègue que la demande ne venait pas de moi, loin de là.

Le trajet était agréable. C'était drôle de le dire, mais le silence me convenait parfaitement. Pour un peu, j'aurais somnolé. Je rouvris un œil exaspéré quand elle commença à me raconter sa vie. Pour se concentrer sur la route ? Elle se moquait de moi ? Il semblait que j'étais pas si mal luné que ça, vu que je pris la peine de lui répondre. « Fac de bio, hein ? J'en conclus que t'es pas si idiote que tu le laisses croire. Bonne nouvelle. » Je me doutais qu'elle jouait un rôle, les filles manipulatrices étant rarement idiotes au fond. Sauf qu'à sa différence, si elle aimait être parfaite, j'étais tout le contraire. Le noir l’empêchait de voir mon sourire mesquin, et c'était heureusement. « J'ai jamais été adepte des cours. Mon père était un trafiquant réputé à Frisco, alors dès mon adolescence j'ai commencé à dealer. Aujourd'hui, j'ai un trafiquant encore pire au cul parce qu'il veut que je rembourse des dettes de mon père. J'ai décidé de bosser pour lui d'ailleurs » Je réalisais après que je venais de me balancer tout seul. Bien joué... Mais je doutais qu'elle ne me prendrait pas au sérieux. Alors qu'est-ce que je risquais ?

C'était quand même étrange que la seule personne au courant de ma situation précaire maintenant soit cette blonde insupportable.


code by rainbow
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Moins on connaît les gens, plus les surprises sont grandes. [Ashley]

Revenir en haut Aller en bas

Moins on connaît les gens, plus les surprises sont grandes. [Ashley]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [RP] Plus on voyage au loin, moins on se connaît
» Les gens du voyage
» On devrait mettre les gens du nord en quarantaine pour les empêcher d'entrer à
» Interdit aux moins de 18 ans
» [b]GENS JUSTE OU INJUSTE LE SALAIRE DU PECHE C'EST LA MORT ![/b]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
San Francisco ; Don't Dream It, Be It ::  :: RP Terminés :: RP Abandonné-